Retour

Actualité des Prestataires Labellisés

LUGH & CO

Comment préparer le retour au bureau de ses collaborateurs ?, 01/09/2021

 

Si l’on s’intéresse à l’étymologie du mot « travail », ce dernier tire ses origines du mot latin « trepalium » qui signifie « instrument de torture ». Il est ancré au plus profond de nos sociétés que le travail est associé à l’état d’une personne qui doit supporter de souffrir pour gagner son tribut, donc lié à une activité difficile et pénible à vivre.


Dans ce contexte de « reprise », il est opportun de s’interroger sur comment revenir au travail alors que le conscient collectif est en peine après une année 2020 de cristallisation et de polarisation sur la pandémie du Covid-19 et de ses conséquences graves sur nos vies.


Nous avons dû vivre, et ce à l’échelle planétaire, des périodes de confinement « subi » avec, pour certains d’entre nous, des conséquences sur notre mal être mental, du fait de « l’isolement forcé », des peurs pour nos vies et celles de nos proches, de la perte de nos jobs pour certains et/ou de la perte de sens pour d’autres, des angoisses existentielles. Nous avons vécu un effet « yoyo » du confinement au déconfinement, du désespoir à « l’espoir temporairement retrouvé »…


Pour d’autres, ces périodes de confinement donnant accès à la digitalisation et donc au télétravail, a été une clé de ré équilibrage entre la vie professionnelle et la vie personnelle, favorisant un focus sur l’échelle des priorités (famille/travail).


Cet effet « fragmentation », mal vécu par les premiers, effritant nos relations – familiales, amicales, professionnelles – éclatant nos vies à l’isolement et au scepticisme à l’encontre d’un « autre » ; nous amène à imaginer un autre mode de vie au travail pour reconstituer une unité sociale qui nous est vitale pour s’épanouir et revenir au bureau avec enthousiasme.


Pour vous offrir une navigation adaptée, notre site utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

En savoir plus

J'ACCEPTE